A PROPOS DU MAROC

Le Maroc, avec sa population de 33 millions est un marché dynamique avec un potentiel de croissance considérable, confirmée par le taux de croissance du PIB constant qui devrait rester positif en 2015.

La classe émergente de consommateurs en Afrique a attiré l'attention d'un certain nombre de sociétés multinationales à travers une variété de secteurs de la consommation. La croissance du revenu disponible à travers le continent a conduit à l'expansion d'un certain nombre d’entreprises de soins, de santé, d'hygiène et de beauté à prendre place dans le marché marocain.

Le développement de la population urbaine du Maroc a donné lieu à une demande accrue des consommateurs pour des produits de beauté et d'hygiène. Ce qui a donc créé l'occasion pour les produits de la beauté et de l'hygiène à maintenir leur leadership au Maroc.

Près de 70% des ventes dans les secteurs de soins à domicile et soins de beauté sont générés par des joueurs internationaux. Par conséquent CBH Expo est une zone d'exposition unique pour les marques de lancement ou l'expansion sur le marché africain. Les principaux acheteurs et grossistes de produits marocains se réuniront afin d’obtenir une exposition à large public avec des fragrances innovantes de beauté, aux soins à domicile et des marques d’hygiène, avec des concepts originaux, de tous les coins du monde.

PROFIL DU PAYS:
• Le Royaume du Maroc est le plus à l'ouest des pays d'Afrique du Nord connu sous le Maghreb - le ‘’L’Ouest Arabe".
• Le PIB par habitant est de $ 5,216 et la croissance entre 2011 et 2015 est de 4,7%.
• Avec sa population de 32,6 millions (ONU, 2012), le Maroc est l'un des plus grand pays d'Afrique.
• Il est bien développé avec une forte industrie touristique axée sur la côte, la culture et l'histoire du pays. Le Maroc a attiré plus de 10 millions de touristes en 2013. Le tourisme est la deuxième plus grande source de devises au Maroc, après l'industrie du phosphate.• Le volume annuel du commerce est de $ 42,3 bl. Les autorités marocaines ont réussi à attirer un flux relativement constant de capitaux étrangers, en se fondant principalement sur le programme national de privatisation